ASSE 2-2 FC Metz: Loïc Perrin sauve les siens
 
Le capitaine stéphanois, auteur d’une passe décisive, d'un sauvetage sur la ligne et d’un but au bout du temps additionnel, a revêtu l’habit du sauveur. Sa prestation a permis aux Verts d’arracher un point.
 
12 mars 2017
 
 
 
LE FILM DU MATCH
 
2e (0-1): la première action du match douche le Chaudron. Sarr, d’une frappe tendue du pied droit, trompe Stéphane Ruffier, surpris par la trajectoire du ballon.
27e : Diabaté, lancé dans la profondeur, oblige Ruffier à sortir loin de ses buts. Malgré un contre favorable, le Malien, gêné par Kévin Théophile-Catherine, ne cadre pas sa tentative.
32e : Ronaël Pierre-Gabriel sauve les siens en sortant une tête de Sarr qui prenait la direction de la lucarne. En plongeant au premier poteau, le Messin a surpris la défense stéphanoise.
36e : Henri Saivet enroule sa frappe du pied droit à l’entrée de la surface. Son ballon frôle la transversale.
42e : belle percée de Romain Hamouma qui élimine trois adversaires avant d’obliger Didillon à la parade. Kévin Monnet-Paquet suit mais ne marque pas.
53e (1-1): Robert Beric égalise d’un superbe but ! Après avoir feinté Falette, le Slovène trompe Didillon du pointu.
54e : Cohade, dans la surface, tente une frappe du droit qui oblige Stéphane Ruffier à se détendre.
64e : Bien servi par «KMP», Henri Saivet reprend le centre en retrait du numéro 22 mais Didillon veille.
67e (1-2): Fallette reprend victorieusement un centre de Balliu.
71e : Loïc Perrin effectue une reprise de volée acrobatique cadrée. Le ballon est sorti par Didillon.
75e : Diabaté, seul au point de penalty, loupe le but du break.
90e+2 : Romain Hamouma, d’une reprise du pied droit, trouve la transversale !
90+4 : Loïc Perrin sauve le but du 1-3 ! Le capitaine enlève in-extremis une tentative de N’Guette qui ne franchit pas la ligne de but pour quelques centimètres.
90e+5 (2-2): Sur la dernière action du match, Loïc Perrin reprend le coup-franc de Jordan Veretout et arrache un point.
 
LE RÉSUMÉ DU MATCH
 
A l’image de la première minute de jeu, qui s’achevait sur la frappe victorieuse de Sarr, l’après-midi des Stéphanois s’annonçait morose. L’ailier messin, d’une frappe pure, douchait le Chaudron après deux minutes de jeu, trompant un Stéphane Ruffier sans doute gêné par le soleil. Malgré deux tentatives consécutives de Robert Beric (3e, 4e), installé à la pointe de l’attaque, les Verts s’exposaient aux attaques lorraines (27e, 32e), encore dangereuses après l’ouverture du score. Le dernier quart d’heure du premier acte était 100% stéphanois. Incisifs, les Verts perçaient enfin l’entrejeu messin à l’image d’un Romain Hamouma lancé plein axe et dont la chevauchée aurait mérité mieux (42e). Si la présence stéphanoise dans la surface adverse se faisait plus pressante (37e, 40e), et que les Verts tentaient davantage de loin (36e), les cinq opportunités de la première mi-temps, presque toutes obtenues après la demi-heure de jeu, ne changeaient pas la donne.
 
Il fallait un supplément d’âme à ces Verts-là, et qui mieux que Capitaine Perrin pour sublimer les siens ? Son ouverture pour Robert Beric était aussi belle que la feinte du Slovène devant Fallette, bonifiée par une frappe de la pointe du pied qui passait sous le ventre de Didillon. On se prenait à rêver d’une remontée fantastique, longtemps niée par un portier messin en état de grâce. Devant Henri Saivet (64e) puis Loïc Perrin (71e), auteur d’une reprise acrobatique magnifique, le gardien lorrain repoussait tout. De quoi inspirer ses coéquipiers qui, après avoir laissé passer l’orage, se déployaient à nouveau. Ivan Balliu, actif sur son côté, trouvait Fallette lancé et qui ne pardonnait pas. La transversale messine renvoyant la tentative de Romain Hamouma semblait résumer la prestation stéphanoise, dénuée du petit coup de pouce nécessaire. De manière involontaire et en ratant sa sortie, Didillon, pourtant impeccable jusque-là, laissait Loïc Perrin égaliser dans le but vide d’une tête rageuse. De quoi rajouter encore plus de poids à son sauvetage héroïque sur la ligne devant N’Guette (90e+4). Ce dimanche, à Geoffroy-Guichard, il ne fallait pas arriver en retard. Ni partir trop tôt. Au moins pour voir Loïc Perrin.
 
LE JOUEUR DU MATCH
 
 
Loïc Perrin
 
Le capitaine stéphanois a été héroïque. Devant Stéphane Ruffier, il a su enlever un but que le banc messin avait déjà célébré (90e+4). De l’autre côté du terrain, il a surgi à la dernière seconde pour arracher le point du nul (90e+5). Dans l’entrejeu, enfin, il a parfaitement lancé Beric sur le but du 1-1 (53e). Le Stéphanois de naissance a porté toute l’équipe sur ses épaules.
LA FICHE DU MATCH
 
Ligue 1
29e journée
 
Au stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne, 24184 spectateurs
ASSE 2–2 FC Metz
 
Mi-temps : 0-1
Arbitre : M.Miguelgorry
 
Buts : Beric (53e), Perrin (90+5) pour l’ASSE ; Sarr (2e), Fallette (67e) pour le FC Metz
 
Avertissement: Doukouré (70e). pour le FC Metz
 
ASSE : Ruffier – Pierre-Gabriel (puis Dabo, 77e), Perrin (C), Théophile-Catherine, Malcuit – Selnaes, Veretout – Monnet-Paquet, Saivet (puis Söderlund, 67e), Hamouma – Beric (puis Corgnet, 86e). Entraîneur : Christophe Galtier.
 
FC Metz : Didillon – Signorino, Fallette, Bisevac, Balliu – Doukouré, Mandjeck – Sarr (puis N’Guette, 60e), Cohade, Jouffre (puis Mollet, 89e) – Diabaté (puis Erding, 78e). Entraîneur : Philippe Hinschberger

Retour à l'accueil