Croix 1-4 ASSE: les Verts assurent !


Les Stéphanois ont débuté 2017 par une victoire face à l’IC Croix et seront au rendez-vous des 16e de finale. L’égalisation croisienne après l’ouverture du score de Romain Hamouma a obligé les Stéphanois à redoubler de sérieux en seconde période.


8 janv. 2017
ASSE Coupe de France - Croix 1-4 ASSE: les Verts assurent !


De Murcie à Lille, les Stéphanois sont passés du sud au nord, et du chaud au froid. Heureusement, la seule chose qu’ils ont perdu ce dimanche fut le mercure dans le thermomètre, laissant en Espagne une quinzaine de degrés Celsius. Pour leur entrée en lice en Coupe de France, les Stéphanois ont évité le piège tendu par une valeureuse équipe de Croix, qui a fait valoir son rang, malgré trois divisions d’écart au coup d’envoi. Depuis vingt ans, en moyenne, six clubs de Ligue 1 se font éliminer par un adversaire hiérarchiquement inférieur lors de leur entrée en lice en 32e de finale. Les Verts ont bien négocié leur entrée en lice en s'imposant 4-1l. Les voilà en 16e de finale de la Coupe de France.

Pour ce premier rendez-vous à Lille avant la 20e journée de Ligue 1 qui verra son équipe se déplacer une nouvelle fois dans le Nord pour y affronter le LOSC (vendredi, 20h45), Christophe Galtier optait pour un 4-3-3 au coup d’envoi. Sans Stéphane Ruffier, blessé, ni Jessy Moulin, suspendu, Anthony Maisonnial honorait une troisième cape sous le maillot Vert. Les quatre défenseurs de métier habitués aux joutes du monde professionnel étaient alignés alors que Fabien Lemoine effectuait son retour dans l’entrejeu comme titulaire après trois mois d’absence. Aux avant-postes, sans Oussama Tannane, Romain Hamouma, homme fort de la fin 2016, Alexander Söderlund et Kévin Monnet-Paquet menaient l’attaque.

 

Dans un brouillard épais et un froid de plus en plus insistant au fil de l’après-midi, les Verts - en blanc ce dimanche - étaient les plus en vue en début de rencontre. Kévin Malcuit tentait de trouver « KMP » dans la surface (2e) et Vincent Pajot, de la tête, envoyait sa tête au-dessus sur un bon coup-franc de Jordan Veretout (4e). Les supporters stéphanois, très nombreux, ne pouvaient se faire entendre, et pour cause : l’Iris Club de Croix avait convoqué la fanfare municipale qui, pour l’occasion, récitait des airs connus de stades brésiliens. L’ambiance bonne enfant ne rendait pas Romain Hamouma plus indulgent, lui qui contrait heureusement, mais surtout victorieusement, une tentative de Jordan Veretout, après un bon relais entre Kévin Malcuit et Kévin Monnet-Paquet (IC Croix 0-1 ASSE, 24e).

Le buteur de l’après-midi, qui démarre 2017 aussi bien qu’il avait terminé 2016, s’offrait une occasion de break sur un coup-franc en deux temps (34e), avant que l’aile de pigeon d'Alexander Söderlund (35e) ne soit captée difficilement par le gardien croisien. Sans totalement maîtriser leur premier sujet de l’année, les Stéphanois avaient au moins eu le mérite de faire la différence. Cette dernière était annulée cent-vingt secondes avant la pause sur une tête puissante et smashée de Dia suite à un corner, qui faisait se soulever le Stadium (IC Croix 1-1 ASSE, 43e). Les Verts pensaient se diriger vers les vestiaires avec un avantage. Finalement, ils devaient repartir au combat en deuxième mi-temps.

 

Pour démarrer le deuxième acte, Vincent Pajot expédiait une tête à trente centimètres du cadre (51e), puis adressait un bon centre le long de la ligne de sortie repris en deux temps par Jordan Veretout. La frappe du gauche du milieu de terrain, puissante, ne laissait aucune chance à Atrous (IC Croix 1-2 ASSE, 55e). Dix minutes après leur retour sur la pelouse, les Stéphanois s’évitaient des maux majeurs et pouvaient gérer leur affaire. La tête de Loïc Perrin, sur un nouveau coup-franc déposé par Jordan Veretout, échouait sur le poteau, avant de rouler le long de la ligne sansla franchir (63e). Sur un long contre croisien, mené depuis leur propre surface, les hommes de Jean Antunes donnaient tout de même quelques sueurs froides aux Stéphanois. Dumortier, le Nordiste le plus en vue, était tout proche de glisser sa reprise entre les jambes d'Anthony Maisonnial, mais le portier stéphanois détournait le ballon (65e). Ce dernier ratait sa sortie (68e), heureusement sans conséquence fâcheuse pour des Stéphanois qui profitaient d’une baisse de régime légitime de leur adversaire pour planter la banderille fatale.

Pierre-Yves Polomat effectuait un centre d’école pour Alexander Söderlund, qui trompait Atrous d’une tête au premier poteau (IC Croix 1-3 ASSE, 78e). Christophe Galtier lançait alors Hamidou Keyta, le jeune ailier pensionnaire du centre de formation de l’Etrat, qui s’offrait une belle occasion en fin de rencontre (85e), avant de signer son premier but chez les grands, d’une belle frappe croisée (IC Croix 1-4 ASSE, 90e+4). Grâce à un deuxième acte très sérieux, les Stéphanois démarraient leur deuxième partie de saison de la meilleure des manières.

Coupe de France
32e de finale
IC Croix 1–4 ASSE
Mi-temps : 1-1
Arbitre : M.Varela


Buts : Dia (43e) pour Croix ; Hamouma (24e), Veretout (55e), Söderlund (78e), Keyta (90e+3) pour l’ASSE


Avertissements : Dia (38e); Derville (44e) pour l’IC Croix;


IC Croix : Atrous – Fradj, Dia (C), Zmijak, Derville – Robail, Carvalho (puis Delacourt, 75e), Lorthiois – Obino, De Araujo (puis Betina, 52e), Dumortier (puis Dia, 88e). Entraîneur : Jean Antunes


ASSE : Maisonnial – Polomat, Perrin (C), Théophile-Catherine, Malcuit – Pajot (puis Dabo, 61e), Lemoine (puis Keyta, 80e), Veretout – Hamouma, Söderlund (puis Roux, 89e), Monnet-Paquet. Entraîneur : Christophe Galtier

 

Retour à l'accueil