Saint-Etienne: "Je ne fais pas l’année de trop" assure Galtier
 
24/01/2017 à 16h27
 
 
EXCLU RMC Sport. Christophe Galtier fait le point sur sa situation à la tête de l’AS Saint-Etienne. Malgré des résultats en dents de scie et les critiques dont il fait l’objet, le coach de 50 ans assure être plus motivé que jamais. Et n’envisage pas de quitter le Forez pour l’instant.
 
Christophe Galtier et l’AS Saint-Etienne, c’est une histoire qui dure depuis près de huit ans. C’est beaucoup. Trop au goût de certains. A l’heure où les Verts réalisent une saison moyenne, l’entraîneur de 50 ans est la cible de nombreuses critiques. Son investissement est notamment est remis en cause. « Je reçois des courriers de gens qui me disent : "Si vous n’êtes plus motivé, partez !" Mais c’est faux », se défend le coach de l’ASSE au micro de RMC Sport.
 
 
 
Je suis sûrement plus motivé cette saison que peut-être d’autres saisons avant. Parce que c’est dans la difficulté que je me reconnais. Rien n’est jamais facile ou acquis. Pour garder notre position, il faut qu’on aille tous puiser dans nos ressources et moi le premier en tant qu’entraîneur. Il faut donner le maximum de ce qu’on a. Parce que je sais que la concurrence est rude est sûrement supérieure que les saisons précédentes. Aucune personne ici qui pourra vous dire que je renvoie l’image de quelqu’un qui fait l’année de trop, c’est faux. »
 
 
Galtier : « Ça peut encore durer »
 
Galtier assure d’ailleurs qu’il continue à imaginer son futur dans le Forez. « Ça peut encore durer. Je suis loin d’être malheureux, assure-t-il. Par contre, je ne veux pas rester pour battre des records de longévité. Je ne suis pas là pour ça. Mais je ne suis pas parti… » Conscient du mécontentement de certains supporters, l’entraîneur stéphanois estime que son équipe paye aujourd’hui le fait d’avoir été brillante dans le passé.
 
« Quand je vois ces banderoles, ça montre tout le travail qu’on a fait les saisons précédentes, développe Galtier. Avec des moyens inférieurs à tous les autres. Quand vous habituez les gens à avoir des résultats au-dessus de leurs moyens, ils ne peuvent pas comprendre que vous pouvez être en difficulté à un certain moment. La seule chose que je ne veux pas qu’on reproche à mes joueurs, c’est leur sérieux, leur professionnalisme et l’envie de faire les joueurs. Après, on a du mal. J’en suis conscient. Mais on est actuellement 6es du championnat. Mais j’ose espérer que les choses vont s’améliorer. »
 
 
 
Alexandre Jaquin avec Edward Jay, à Saint-Etienne

Retour à l'accueil